Ville de Saint-Joseph, La Réunion

 
  • Pour recevoir les nouvelles de votre ville sur votre téléphone mobile, inscrivez-vous à Info SMS

  • Rejoignez-nous sur facebook, Twitter et maintenant Instagram : @stjoseph97480

 
 
 
 

Le PAPI



Le PAPI : un Programme d’Actions et de Prévention des Inondations pour préserver Saint-Joseph.

Rappel des principaux enjeux

Le centre-ville de Saint-Joseph est traversé par la Rivière des Remparts. Ce cours dʼeau a été marquée par de nombreux épisodes de crues ayant engendrés des inondations et/ou une érosion des berges. Cʼest donc une zone à risque exposé à des pluies violentes et des effondrements.
La rivière a tracé son lit dans un environnement changeant, composé d’alluvions et de coulées de lave. Ce milieu naturel hétérogène rend les berges instables, notamment dans le centre-ville où une partie des berges est soumise à un risque d’effondrement réel.

En réponse aux risques naturels liés aux crues de la rivière des Remparts, la CASUD et la Ville de Saint-Joseph ont mit en place un Plan de Prévention des Risques naturels. Cela concerne une part importante du territoire communal, avec la définition de zone « rouge », inconstructible, de part et d’autre des berges de la Rivière des Remparts. Conscients des dangers potentiels que représentent la rivière et ses aléas, la ville a signée en 2010 un PAPI.

Le PAPI qu’est-ce que c’est ?

Cʼest un Programme dʼActions et de Prévention des Inondations, qui prévoit plusieurs axes de travail pour les 5 prochaines années et répond à de nombreux objectifs. Les premiers travaux de protection des inondations doivent débuter au 3e trimestre 2020 et sʼachever courant 2022. L’aménagement des rives (cheminements piétons, végétalisation,..) sera engagé dans un deuxième temps. Des études complémentaires sont en cours et les propriétaires à proximité seront informés de lʼavancée du projet.

Pourquoi un PAPI aujourd’hui ?

Lʼhistoire tumultueuse de cette belle rivière, nous force à constater que la fragilité du milieu représente une source de danger réel. Lʼéboulement de Mahavel en 1965, ou encore des épisodes cycloniques dévastateurs (Firinga. en 1989, Dina en 2002, Diwa en 2006) ont laissés un tel impact que lʼenjeu essentiel est dʼassurer la sécurité des biens et des personnes en protégeant le centre-ville et le quartier de Goyaves contre les risques de débordement et dʼérosion de berges.

Les objectifs du PAPI, pour un nouveau Saint-Joseph demain :

L’enjeu essentiel est d’assurer la sécurité des biens et des personnes en protégeant le centre-ville et le quartier de Goyaves contre les risques de débordement et d’érosion de berges. C’est aussi de Garantir la cohérence des aménagements en fonction des différents espaces traversés en prenant en compte les projets connexes : urbains, agricoles, touristiques et naturels, Construire un projet respectant lʼenvironnement.

Il doit :

  • Permettre le développement urbain, reconquérir les berges du centre-ville, réconcilier la ville avec sa rivière. La volonté est de créer des accès, des points de vue sur la rivière, des cheminements et des aménagements paysagers sur les berges (création de terrasses et jardins, valorisation paysagère,...)
  • Adapter les aménagements (existants et futurs) aux enjeux et préserver l’environnement.

Les outils et les actions :

  • Prévenir les conséquences d’un évènement exceptionnel.
  • Dans les gorge, opérer un traitement ponctuel des falaises préservant au maximum l’environnement
  • Protéger le quartier de Goyaves avec implantation d’une digue.
  • Protéger le centre-ville par un aménagement concerté des berges.

Les ouvrages de protection ont été dimensionnés au-delà de la crue centennale, et un système de surveillance et de gestion des évènements exceptionnels sera mis en place.

Galerie Photos

Berges instables après une forte crue de la Rivière des Remparts
Etat de la digue de l’Hôpital après le passage du cyclone Firinga en 1989
Scenario d’aménagements de la Rivière et de ses abords
» Haut de page
 
Saint-Jo, demain